Pays Couserans

Le Pays Couserans à l’identité forte proche du Comminges voisin (31), est un territoire de montagne et de piémont. Son identité s’inscrit dans ses paysages segmentés par des vallées, ses traditions, en particulier les transhumances, son patrimoine riche et diversifié.

Identité et situation générale : un territoire isolé

Le pays est assez isolé, voire même enclavé géographiquement. L’absence de cols ne permet pas le passage en Espagne par automobile ou rail. Une route principale (D117) relie le Pays à la vallée de Foix Haute Ariège, à l’autoroute A64 et aux grands pôles urbains Hauts Garonnais, via Saint-Girons. Cette ville et 5 autres communes forment une unité urbaine de 12 773 habitants (en 1999) et possèdent une place centrale dans le Pays qui est un véritable pôle attractif.

 

Données de cadrage
DonnéeValeur
Nombre de communes 95
Nombre d’EPCI 8
Nombre d’habitants (recensement provisoire 2007) 28717
Densité 17,5 hab / km2
Superficie 1638 km2
Bassins de vie Volvestre Bas Salat et Bassin de Saint-Girons Séronais Castillonnais Haut Salat et Massatois

 

Organisation territoriale

Le territoire est bien structuré en intercommunalités. La plupart confortent l’échelle cantonale, en particulier en montagne. Il existe encore des communautés de communes non contiguës, ce qui rend tout projet de développement très compliqué. Les rivalités entre ville et communes périphériques sont toujours un problème délicat. Dans cette perspective, le Pays a permis de réunir des élus ne partageant parfois pas les même intérêts. Quatre communes n’adhèrent à aucune intercommunalité. Un basculement politique aux dernières élections de mars 2008 voit enfin la réunion du Pays et de son bourg centre St Girons.

Il existe une dynamique très importante du Pays Couserans, dans des domaines variés touchant au développement économique. Le projet de PNR vient se superposer au Pays. Un partage des missions permet maintenant d’articuler ces structures (notamment dans le domaine du développement et du tourisme).

L’échelle intercommunale, qui « respecte » assez bien les logiques de vallées propres aux territoires de montagne, va prendre de l’importance et s’affirmer davantage. Toutefois, certaines possèdent peu de revenus pour envisager de réels projets de développement, et la vision à l’échelle pays est un plus pour l’aménagement, en particulier de zones d’activités. Dans ces communautés de communes, le Séronais apparaît comme un territoire géographique pivot entre le Couserans et le Pays de Foix, notamment pour le PNR dont il est la base logistique.

 

Projet de développement territorial

Pour davantage de clarté, nous présentons une synthèse de la charte de développement du territoire :

1. Structurer le territoire pour favoriser les initiatives et l’accueil de nouveaux actifs
- renforcer la cohésion du territoire
- rechercher une offre économique compétitive et consolider l’emploi
- développer la capacité d’accueil et l’offre de services aux populations

2. Valoriser des ressources locales pour ancrer le développement sur les qualités et les atouts du territoire
- maîtriser l’évolution des espaces et valoriser leurs diversités patrimoniales
- sensibiliser la population à une meilleure appropriation des qualités de son territoire
- appuyer le développement des produits et savoir-faire locaux sur la qualité

3. Nouveaux partenariat et désenclavement du Couserans pour faciliter et développer les échanges, y compris transfrontaliers
- Nouvelles solidarités et coopérations, y compris transfrontalières
- Désenclavement, y compris transfrontaliers, du territoire et positionnement dans les réseaux d’échanges et les flux économiques
- Promotion du territoire

Ainsi le Couserans ancre son développement autour de l’accueil, de la valorisation des ressources locales, des produits et savoir-faire locaux, de la qualité de son territoire, de ses relations avec l’Espagne et de l’emploi.

Pour plus d’informations http://www.pays-couserans.fr http://www.patrimoine.pays-couserans.fr